allaitement,  Famille,  Maternite

Allaitement, je vous raconte tous !

Avant de vous parlez d’allaitement, je tenais simplement à préciser que cet article n’avait pas vocation à favoriser l’allaitement plutôt que le biberon. J’ai beaucoup hésité à en parler. Sur ce sujet les discutions peut vite déraper sur certains blogs ou dans la vie.
Allaiter est un choix personnel que personne n’a le droit de le juger. Chacun est libre (c’est votre corps et votre enfant). Chacun a son propre ressenti.
Alors biberon ou sein, on s’en fout, l’essentiel c’est que tout aille bien et que bébé se porte bien et grandit !

Allaitement ou biberon ?

Aquarelle vecteur créé par freepik – fr.freepik.com

Je ne sais pas pour vous, mais moi quand je suis enceinte (sur tous quand bébé va bientôt pointer son nez) j’ai tendance à me poser trop de question (même si on n’avait déjà eu d’autre enfant).

L’une de ces questions (qui font polémique dans certaines cultures/ ou familles), comment on va nourrir notre bébé ? (certaines personnes vont vous poser des questions du genre « tu vas le nourrir hein ? » / ou « tu n’as pas oubliée d’acheter des biberons, non ? » – Non, je vais le laisser mourir de faim ! – #dequoijememel).

En ce qui nous concerne, j’aime me forger mes propres avis, j’ai décidé de faire des recherches, de lire les avis d’autres mamans, de connaitre les différents points de vue et de peser le pour et le contre de chacune des alternatives. Ainsi j’allaite pour la deuxième fois.

L’allaitement maternel ?

Il y a 4 ans de cela j’ai décidé d’allaiter ma première fille. Elle a allaité pendant 2 années, dont un allaitement exclusif jusqu’à ces 6 mois – diversification alimentaire – et maintenant j’allaite ma deuxième qui vient d’avoir 6 mois aujourd’hui – elle vient d’avoir son premier repas (exciter) –

Les avantages de l’allaitement maternel :

Il existe de nombreuses preuves scientifiques sur les avantages liés à l’allaitement. Le lait maternel est pratique, car il est toujours prêt. Il est aussi économique. Enfin, il est écologique, car il ne laisse aucun déchet et ne nécessite aucun transport.

  • En premier lieu, les bébés allaités sont moins souvent touchés par des infections. Leur risque d’infections gastro-intestinales (ex. : gastroentérite et diarrhée) est considérablement réduit par rapport aux bébés nourris avec des préparations commerciales.
  • Aussi les bébés allaités ont également un risque moins élevé d’infection des voies respiratoires supérieures (rhume, grippe).
  • De même, l’allaitement diminue aussi la fréquence des bronchiolites, des pneumonies et des otites.
  • L’allaitement serait associé à une réduction du risque du syndrome de la mort subite du nourrisson.
  • Donner le sein pourrait avoir un effet protecteur contre certaines maladies inflammatoires, par exemple :
    – l’eczéma, 
    – le diabète de type 1,
    – les maladies inflammatoires de l’intestin comme la maladie de Crohn,
    – pour l’asthme, les allergies alimentaires et le rhume des foins, l’effet protecteur est moins clair.
  • De plus, certaines études suggèrent que l’allaitement diminuerait le risque d’embonpoint et d’obésité. Toutefois, les résultats des études sont parfois contradictoires.
  • Enfin, la majorité des études ont noté que les enfants allaités ont de meilleurs résultats lors de tests d’intelligence. Il s’agit d’une accélération du développement cognitif et l’effet bénéfique semble diminuer avec le temps.

Pour nous les mamans :

  • En ce qui nous concerne, l’allaitement exclusif et prolongé peut aider la mère à perdre le poids pris pendant la grossesse.
  • De plus l’allaitement réduit le risque du cancer du sein et, peut-être, de l’ovaire.
  • En dernier lieu l’allaitement exclusif et prolongé retarde le retour des menstruations.

Les inconvénients :

Personne ne vous parle de ça. Méme si j’ai allaité ma première pendant 2 ans et que je suis a ma deuxième expérience, ça n’empêche pas qu’il y a des inconvénients à l’allaitement.

Au début, l’allaitement peut être, mais vraiment très douloureux sur tous la première fois (on ne sait pas comment tenir bébé et comment le possessionné ce qui ne rend pas la chose plus facile) prévoyez un coussin d’alitement. Pour ma première j’avais les tètent en sang (n’ayez pas peur ce n’est pas aussi dramatique que ça a l’aire). Pour ce genre de désagrément il y a toujours des solutions (les bouts de seins, crème…). Une des raisons pour les quelle j’ai préféré allaiter, c’est le fait de ne pas vouloir mettre du plastic/ silicone dans la bouche de ma fille. Moi, j’ai utilisé la crème « VITAL Lanorose » (Lanopure, huile d’amande douce, eau de fleur d’oranger, miel) qui est plus sain.

Protection de l’aréole pour soulager les mamelons douloureux pendant la période d’allaitement.

Autre inconvénient, c’est le temps. Vous devrez être disponible pour votre bébé nuit et jour. Les pédiatres organisent les tètes mais moi je préfère allaiter à la demande. D’un autre côté il y a aussi une solution, Vous pouvez utiliser un tire-lait pour sortir de temps en temps, il faut qu’il soit de qualité.

Pour conclure

Bref, comme je viens de le dire, sain ou biberon c’est un choix personnel et personne n’a le droit de vous dire quoi faire. J’ai choisi d’allaiter pour mon bien et le bien de mes filles. C’est un choix que j’ai pris et que j’assume. Malgré la fatigue et tous ce qui vient avec pourtant j’en suis heureuse.

Aimez vos enfants, soyez heureux et vivez votre maternité jusqu’au bout.

Vous avez des conseils à partager ? Une question à poser ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *